Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

C’est parti pour la nouvelle saison de l’OMT de la Radio…

Photo: BNR


Ce 10 octobre débute la nouvelle saison de l’Orchestre de Musique traditionnelle /OMT/ de la Radio nationale bulgare. Le concert d’ouverture aura lieu comme d’habitude au Grand Auditorium de la Maison de la Radio et nous avons rencontré le chef de l’orchestre Dimitar Christov :

Nous lançons notre 67esaison avec une interprétation des « Danses thraces » de Kosta Kolev, un incontournable de notre répertoire, que nous interprétons chaque année par respect pour les traditions. Nous allons aussi proposer à notre public des œuvres inédites, tel le « Voyage » de notre collègue Anguel Dimitrov /un virtuose du rebec et de la guitare ! /, en compagnie du joueur de kaval, Nédyalko Nédyalkov. C’est une musique qui a été composée il y a 20 ans, mais Anguel a tout voulu changer et en faire une mélodie moderne. Nous allons faire la part belle à la cornemuse bulgare, grâce à Pétio Kostadinov. Sans oublier le « Vol du bourdon » de Rimsky-Korsakov, qui sera interprété au xylophone par Ivan Tsonkov. Nous aurons aussi une guest, la chanteuse de la Thrace, Nadia Pétrova qui interprètera ses nouvelles chansons qu’elle a enregistrées avec notre orchestre…

Kopanitsa, auteur et soliste Pétar Ralchev

La saison 2019/2020 de l’Orchestre de musique traditionnelle de la Radio commence en force et comme l’a souhaité Dimitar Christov qui en est le chef depuis 2011, elle se déclinera en plusieurs cycles dont le tout dernier intitulé le « Secret des instruments bulgares ». Dimitar Christov nous en dit plus :

Le 19 décembre, nous présenterons la deuxième partie du cycle sur les instruments, en racontant l’histoire du rebec, grâce à la présence des virtuoses de cet instrument à cordes – Dimitar Lavchev, Rossen Guénkov, Peyo Péev, Christina Béléva…Puis, nous passerons à la cornemuse bulgare appelée « gaïda ». En février prochain, nous présenterons des « Contes pour petits et grands », en invitant des enfants doués des écoles de musique de Bulgarie. Nous présenterons notre nouveau projet, « Le rythme des Balkans » en avril.  Et je garderai le secret sur les invités qui se joindront à nous. Nous terminerons la saison en beauté avec le virtuose de l’accordéon, Pétar Ralchev, assisté de musiciens de l’orchestre symphonique de la Radio, et du groupe « Spectrum » ….

Staccato, auteur et soliste Nédyalko Nédyalkov

Il y a quelques jours, alors que les répétitions de l’orchestre battaient son plein, à Sofia s’est déroulé le traditionnel concours de composition d’une œuvre originale en 7/8èmes. Dimitar Christov s’est vu décerner le 2e prix :

C’est un genre tout à fait différent et je me suis permis de faire cette petite « embardée », juste pour le plaisir. Je suis content que mon chant « L’histoire de la ratchénitsa », qui présente les particularités des différentes régions folkloriques du pays ait convaincu le jury. Je voudrais remercier le public, Grigor Palikarov et les musiciens du Philharmonique de Sofia qui ont brillamment interprété ma musique…



Tous les articles

Les gouttes de pluie à la Saint Spas valent cher, autant qu'une pièce en or. Selon la croyance populaire, plus il pleut à la Saint Spas, plus la récole sera abondante...

Le Jeudi de l’Ascension, les Bulgares rendent hommage à Saint Spas…

40 jours après Pâques, les chrétiens orthodoxes célèbrent le Jeudi de l’Ascension, qui marque l’élévation au ciel de Jésus Christ après sa résurrection et la fin de sa présence sur terre. L’Ascension du Seigneur désigne dans la mythologie..

Publié le 28/05/20 à 11:36

Ouvrons la „Grande encyclopédie des us et coutumes bulgares“…

C’est un ouvrage qu’on attendait depuis longtemps et qui est signé de deux expertes en ethnologie et folklore, Vihra Baéva et Vesselka Tonchéva de l’Académie bulgare des Sciences, connues pour leurs études sur les traditions et particularités du..

Modifié le 22/05/20 à 12:20

La Saint Lazare : l’espoir du renouveau par temps de confinement…

La couronne fleurie d’une lazarine, jetée dans la rivière – c’est par ces mots que nous pouvons décrire une des plus jolies coutumes du printemps, que les Bulgares affectionnent tout particulièrement et qui est célébrée la veille..

Publié le 11/04/20 à 06:35