Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Radio Bulgarie souffle ses 84 bougies !

| Modifié le 16/02/20 à 10:53

Les premiers pas de Radio Bulgarie datent du 16 février 1936, à peine 13 mois après que la radiodiffusion bulgare devienne le monopole de l’Etat et que la radio bulgare – appelée à l’époque Radio Sofia, débute officiellement ses programmes. C’était un dimanche et grâce aux ondes courtes, l'intégralité du programme matinal de Radio Bulgarie est pour la première fois diffusé en Europe, en Afrique du Nord et en Amérique du Nord.

Les archives témoignent du fait qu’il y a 84 ans, les émissions radio à destination de l’étranger sont initialement diffusées en esperanto, et après le 1er mai 1937, 5 fois par semaine, des programmes sont proposés en français, allemand, anglais et italien. En 1938, un nouveau format de diffusion est mis en place, intitulé « Emissions spéciales à destination de certains pays européens ». Ce qui caractérise alors ces programmes consiste dans leur promotion à l’avance dans les pays respectifs. 

La promotion de ces programmes se faisait à travers les ambassades et les missions économiques bulgares à l’étranger, relayée par des stations de radio et la presse étrangère.


Au cours de ces premières années de l’existence des émissions de l’étranger, les auteurs et les animateurs avaient surtout été des collaborateurs de la radio et non pas des titulaires. C’est le cas du rédacteur du journal « La parole bulgare » Georges Miltchev qui préparait les émissions hebdomadaires en langue française, ainsi que du rédacteur des programmes en langue italienne, Petar Ouvaliev.

Un fait curieux de l’histoire de la Radio Bulgarie c’est qu’après le changement du régime le 9 septembre 1944, les émissions en langue bulgare à destination de l’étranger sont interrompues. Leur diffusion est rétablie seulement vers la fin des années 50 du XXème siècle, celles-ci demeurant principalement orientées vers l’émigration bulgare en Amérique du Nord et du Sud qualifiée par le régime socialiste d’émigration « économique ».


Dans la période de 1945 à 1950 le programme national de Radio Sofia comprend des bulletins info d’une durée de dix minutes en langue roumaine, serbo-croate, grecque et turque, s’y joignent ensuite des émissions en albanais, espagnol, portugais, arabe, russe.

Un fichier audio vous propose un florilège de séquences diffusées par Radio Bulgarie Internationale au fil des années...



Depuis 1992 les émissions à destination de l’étranger de la RNB commencent à être diffusées sous la dénomination commune de « Radio Bulgarie », alors que depuis le mois de mai 2004, l'équipe met en place une page multi langues en ligne qui contient des sujets et  des images en 11 langues.

Le premier site web de Radio Buglarie /premier aussi pour la radio publique/, désigné Site de l'année 2004, et des cartes QSL de Radio Bulgarie, imaginées par Téodor Ouchev.

Faisant suite aux changements positifs qui se produisent, le nouveau millénaire est également marqué pour l’équipe de l Radio Bulgarie de nombreux défis dont l'interruption de la diffusion sur ondes moyennes et courtes en 2012, la fermeture de la section arabe en 2016, la suspension du flux audio en ligne (streaming) se poursuivant normalement 24/24 h en langues bulgare, anglaise, espagnole, allemande, française, russe, serbe, grecque, turque et albanaise, ce qui se produit en 2017. Vient ensuite la proposition de restructuration de Radio Bulgarie et « la réduction » des services de langues à trois, cette décision ayant été puissamment contestée par des journalistes et des partenaires du média en la personne d’organisations internationales, d’institutions publiques, de missions diplomatiques, de députés européens, de médias bulgares de l’étranger, entre autres…


Ayant réussi à résister aux vicissitudes du temps, Radio Bulgarie continue encore aujourd’hui à remplir sa mission et à fournir quotidiennement une information fiable et précise depuis et à destination de la Bulgarie, jouant ainsi un rôle très important pour donner une image objective et variée de notre pays à travers le monde et surtout pour aider les communautés bulgares résidant dans tous les coins du monde dont une partie maîtrisent malheureusement une langue maternelle différente du bulgare. 

L’équipe du média a l’ambition d’approfondir ses rapports établis depuis longtemps avec nos compatriotes résidant à l’étranger par le biais notamment de rapports directs avec leur culture et leur langue et en attirant également, en leur qualité de collaborateurs de Radio Bulgarie, des représentants de ces communautés notamment. Nous avons également l’ambition de recourir très prochainement à de nouvelles formes de diffusion d’information.


Joyeux 84ème anniversaire, Radio Bulgarie !

Merci d'être là, avec nous !

*Le texte reprend des données et des faits historiques étudiés et décrits par Bojidar Metodiev, journaliste et conservateur du musée de la Radio.


Photos: archives


Tous les articles

La CE exhorte à s'associer à la lutte contre la désinformation sur le COVID-19

Le nombre des « fake news » et autres infox sur l’épidémie du coronavirus qui circulent surtout en ligne monte en flèche ces derniers temps – c’est ce qu’annonce dans un message vidéo aux citoyens de l’Union européenne la présidente de la..

Publié le 08/04/20 à 13:27

La créativité des ophtalmologues de Varna leur permet de travailler sans risque même en présence de virus

L’actuelle crise provoquée par le coronavirus a incité les ophtalmologues de Varna à essayer d’inventer un écran facial qui pourra être utile également dans l’avenir, surtout à des moments de crise quand le psychisme des gens est soumis à une..

Publié le 08/04/20 à 11:20

Covid-19 : Plus de 200 médiateurs de santé sont en première ligne dans leur travail avec les groupes minoritaires

Enfermés derrière les cordons policiers, des milliers de roms vivent dans la misère dans leurs quartiers. « La famine s’empare de plus en plus de familles et il semble très difficile de trouver une solution à leur problème »,..

Publié le 07/04/20 à 13:33