Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Une icône bulgare de la Vierge enchante les fidèles à Nazareth…

Photo: santa.lv

Située au Nord d’Israël, la ville de Nazareth est connue comme la « fleur de Galilée », mais la tradition chrétienne en fait la ville de Joseph et Marie. C’est aussi celle de l’Annonciation, lorsque Marie apprend qu’elle est élue pour enfanter le fils de Dieu, Jésus, qui aurait aussi passé son enfance dans cette ville symbolique au retour de la Sainte famille de son exil en Egypte…

Entouré de légendes empreintes de mysticisme sur la vie de Jésus-Christ, la ville de Nazareth compte plusieurs églises dédiées à l’Annonciation et à Vierge Marie. La plus somptueuse d’entre elles est la basilique catholique qui est la plus grande des églises du Moyen-Orient. Elle a été inaugurée en 1964 par le pape Paul VI et consacrée en 1969 sur le site d’églises plus anciennes, elles-mêmes édifiées sur une grotte identifiée comme celle de l’Annonciation. Et il est de tradition de voir les communautés catholiques du monde entier offrir différentes icônes en mosaïque, dédiées à la Vierge. Et une de ces icônes, justement, est bulgare…


En fait, deux des églises à Nazareth, l’église catholique et l’église orthodoxe seraient érigées à l’emplacement précis où l’Ange Gabriel apparaît à Marie pour lui annoncer la bonne nouvelle.

« Au sixième mois Dieu envoya l’archange Gabriel dans la ville de Nazareth en Galilée auprès d’une vierge, promise à Joseph, un homme de la maison de David, le nom de la vierge était Maryam (Marie). L’ange franchit le seuil et lui dit : réjouis-toi, Marie, comblée de grâce, bénie d’entre toutes les femmes, le Seigneur est avec toi. Six mois après que l’archange Gabriel eut annoncé au prêtre Zacharie la naissance de Saint Jean Baptiste, le parrain de notre Sauveur, ce même Gabriel est envoyé à Nazareth auprès de la Vierge Marie. Elle se sent toute confuse en entendant ces paroles, mais l’ange la rassure et dit : « Ne crains pas, tu as trouvé grâce auprès de Dieu, tu vas être enceinte et tu mettras au monde un fils. Tu l’appelleras du nom de Jésus, il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut ».

C’est pour cette raison qu’au IVe siècle, une chapelle est érigée à cet endroit saint, sous le règne et sur ordre de l’empereur Constantin. L’église actuelle repose sur ses fondations et la source se trouvant dans ses sous-sols coule toujours. Quant à l’icône miraculeuse, reproduisant la rencontre près de la source, elle se trouve juste au-dessus, au sein de l’église même. Et la légende dit toujours que chaque femme qui veut tomber enceinte doit boire pendant 30 jours à cette source miraculeuse…

Une autre légende dit que l’Ange Gabriel est apparu dans la maison de Joseph où se trouvait Marie et lui dit : « Je te salue, pleine de grâce ! Le Seigneur est avec vous. » Mais à cette parole elle fut fort troublée, et elle se demandait ce que pouvait être cette salutation. L’ange lui dit : « Ne craignez point, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu. Voici que vous concevrez, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera éternellement sur la maison de Jacob, et son règne n’aura point de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais point l’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit-Saint viendra sur vous, et la vertu du Très-Haut vous couvrira de son ombre. C’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Jésus, Fils de Dieu. La basilique catholique à Nazareth serait érigée à l’emplacement de la demeure que l’Ange Gabriel a visité le jour de l’Annonciation. Construite en 1969 sur les ruines d’une église byzantine, démolie par les Sarrasins au XIIe siècle, la basilique à trois nefs est revêtue de marbre blanc et trône au milieu d’une cour spacieuse où est souvent célébrée la messe.

A son entrée et à la demande du Vatican sont exposées des icônes de mosaïque à l’effigie de la Vierge Marie, offertes par les pays où vit une importante communauté catholique.

„Elles sont déjà plusieurs dizaines“, nous dit le guide Reid Nasralla, qui fait partie de l’association des anciens étudiants des universités bulgares en Israël

"C’est quand même curieux, cette propension de chaque peuple à représenter à sa manière l’image de la Vierge Marie, en s’inspirant de ses traditions religieuses. Ainsi l’icône du Japon est une …Japonaise ! Celle de l’Ethiopie, a l’allure et le visage d’une Ethiopienne. 

Quant à l’icône bulgare, qui se trouve à gauche de l’entrée dans la cour de l’église, elle occupe une place stratégique, à proximité de la grande statue de la Vierge Marie, entre les icônes française et éthiopienne, et les fidèles bulgares n’ont pas à la chercher longtemps pour la prendre en photo. L’icône est l’œuvre de Stoyan Karaguéorguiev et c’est un don de la communauté catholique en Bulgarie, offert à Nazareth en 2013."


Il s’agit d’une mosaïque dans le style classique byzantin qui représente la Vierge à l’Enfant. Elle est inspirée par la « Sainte Vierge-Porte céleste » de Nessebar que le nonce apostolique, monseigneur Angelo Roncalli /futur pape Jean XXIII/ appréciait tout particulièrement lorsqu’il se trouvait en Bulgarie. Une inscription en bulgare se trouve au bas de l’icône : « Mère de Dieu, priez pour nous ! » 

Photos: wikipedia.org

Tous les articles

Quelle Europe après la crise…

Point de vue de Maria Dimitrova – Pichot, présidente de l’Union de la presse francophone (UPF) en Bulgarie qui a accordé un entretien à Radio Bulgarie depuis l’épicentre de l’épidémie à Paris Au début de 2020 pas un seul habitant..

Publié le 02/04/20 à 13:54
Foto: AP/BTA

Kaléidoscope des Balkans

L’église grecque fêtera Pâques à huis clos Le Saint Synode de l’Eglise orthodoxe grecque a annoncé que ses églises resteront fermées pour les fêtes de Pâques en raison de l’épidémie du coronavirus. Le Synode a invité les fidèles à..

Publié le 02/04/20 à 12:38
Village Pripek

La migration de la ville à la campagne comme mode de survie !

Au début du nouveau millénaire, l’exode rural inversé, qui consiste à quitter la ville pour s’installer à la campagne, commence à devenir une tendance stable en Bulgarie. Les raisons sont purement économiques – environ 20% des entreprises dans le..

Publié le 01/04/20 à 14:01