Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Pavel Mitkov nous invite à dessiner contre le virus !

La pandémie du nouveau coronavirus modifie notre mode de vie – nous devons rester à la maison et limiter nos contacts sociaux. Nous sommes dans le même temps submergés de part et d’autre par les médiaux sociaux d’informations inquiétantes, voire catastrophiques qui ont des effets fortement négatifs sur notre santé psychique.

Conscient du fait que l’art influence positivement notre psychisme, un peintre bulgare a donné le coup d’envoi de l’initiative « Dessiner contre le virus ». Chaque soir Pavel Mitkov réunit sur sa page Facebook des centaines d’enthousiastes prêts à exprimer sur une feuille blanche leurs émotions cumulées pendant la journée écoulée.

La santé psychique est aussi importante que la prévention contre la propagation d’un virus – présente son idée l’artiste. – J’ai bien senti le négativisme dont s’imprégnait de plus en plus l’atmosphère à Sofia et j’ai de ce fait décidé de faire quelque chose pour remonter le moral des gens. C’est pourquoi chaque soir sur mon profil Facebook j’ai commencé à afficher mes techniques de dessin. Heureusement, à notre siècle technologique nous avons la possibilité, même si nous devons rester confinés, de contacter des milliers de personnes.

Actuellement Pavel Mitkov est placé sous une quarantaine de deux semaines car il est rentré de la République Tchèque vers la mi-mars. Dans le même temps l’intérêt qui est manifesté par les internautes pour son initiative le réjouit énormément – d’autant plus que le nombre de vues de ces vidéos dépasse déjà les 20 000 et ne cesse de croître. 

Je me réjouis de constater que les gens souhaitent oublier pour quelques instants l’information abondante et stressante qu’ils reçoivent de partout et se concentrer sur quelque chose de positif qui soit en complète harmonie avec les exigences sanitaires – ils souhaitent dessiner pour créer des images mais surtout pour distraire et réjouir leurs proches – raconte le peintre.

Une grande partie des personnes qui manifestent un intérêt particulier pour les classes de peinture en ligne sont des enfants et des jeunes. Pavel Mitkov s’explique ce fait par la difficulté de leurs proches d’attirer leur attention par quelque chose d’exceptionnel, ainsi que par l’influence médiatique qui s’avère très nocive pour les jeunes. Ainsi ce rapprochement de l’art en temps réel leur permet d'évacuer leur tension intérieure.

« Tournesols », « Le bateau des rêves » et « La maison de printemps » sont quelques-uns des sujets des sessions virtuelles. Le peintre n’y respecte pas de schémas précis mais plutôt improvise et s’inspire pour ses autres tâches au cours de la journée. Le travail projette souvent à l’étranger Pavel Mitkov et il souligne que l’attitude des gens à l’égard des beaux-arts en Bulgarie et dans les pays de l’Europe occidentale est très similaire.

La Bulgarie a toujours été très éveillée aux beaux-arts – poursuit le peintre. – C’est aussi la raison pour laquelle je ne partage pas des constatations du genre que l’art est mieux apprécié à l’étranger. Au contraire. Le problème réside plutôt dans la solvabilité beaucoup plus faible de nos compatriotes comparé aux Allemands, par exemple, aux Autrichiens, aux Britanniques. La vérité c’est que le Bulgare ne peut pas toujours se permettre de faire ce qui lui plairait.

Dans de pareils moments de crise, les artistes du monde entier s’activent via différentes initiatives et n’ont peur de rien, est catégorique Pavel Mitkov. Et bien qu’enfermé dans sa maison, il se sent bien car des fois l’artiste a besoin de s'isoler.

Le peintre adresse un message à ses collègues des différents styles de l’art.

Plus nombreux seront ceux qui suivent ces exemples et réussissent à attirer un grand nombre de participants dans ces initiatives, plus notre société s’investira dans quelque chose de raisonnable et de censé en ce temps de confinement. De cette manière nous allons également réussir à conserver sain notre esprit.

Photos: archives personnelles


Tous les articles

Ordre

La Chasse au trésor à Sofia

La vie en Bulgarie reprend lentement son rythme habituel. Après une longue période de confinement, attirés par le beau temps les gens essayent de passer plus de temps à l’extérieur. Du 15 mai au 15 juin ceux-ci auront la possibilité..

Modifié le 25/05/20 à 21:21

Un restaurant municipal fait la part belle aux petits producteurs de Varbitsa

Les habitants de Varbitsa ont décidé d'ouvrir un restaurant municipal de spécialités de la région. L'objectif de la nouvelle acquisition est de fournir un marché aux producteurs locaux, mais aussi d'attirer les touristes dans ce village de la..

Publié le 25/05/20 à 09:05

Les ours dansants de Bélitsa accueillent les visiteurs à Bélitsa

Au cours de la Journée des zoos bulgares (le 18 mai), le Parc des ours dansants de Bélitsa a ouvert à nouveau ses portes pour les visiteurs. Les visites dans la cité des ours qui est blottie dans les versants sud-ouest du Rila sont..

Publié le 25/05/20 à 06:00