Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Une bonne récolte de cerises est attendue cette année dans la région de Kustendil

Photo: БГНЕС

Les savoureuses cerises de Kustendil ont pris la route des marchés bulgares. Des mesures sanitaires sévères en raison de la pandémie du Covid-19 sont appliquées aussi bien dans les vergers que lors du transport des fruits.

Il est très peu probable qu’il y ait des Bulgares qui ne voient pas de rapport entre la ville de Kustendil et les meilleures cerises en Bulgarie, voire à travers le monde. Cette variété de cerises bulgares qu’on appelle « croquante » / ce sont des bigarreaux!/ est élaborée à l’Institut d’agriculture de la ville. Les fruits sont gros, en forme de cœur, d’une peau rouge foncé. Les cerises de Kustendil sont sur le principe douces mais également d’une certaine acidité, ce qui rend leur goût extraordinaire. C’est une des grandes richesses du pays que les gens cultivent avec amour au pied de la montagne d’Osogovo.

Compte tenu des mesures sanitaires sévères prises en raison de la pandémie du Covid-19, c’est seulement maintenant qu’a été engagée la cueillette des fruits dans les massifs de cerises. Les propriétaires des vergers dans la région sont des milliers, des centaines étant les familles d’ouvriers saisonniers qui arrivent ici spécialement pour la vendange. Le travail n’est pas facile mais les cueilleurs sont attirés par le fait que la rémunération est bonne et leur permet de toucher pas mal d’argent en très peu de temps. Le plus grand problème à l’heure actuelle demeure le transport des vendangeurs jusqu’aux vergers, qui, en raison des gestes barrières ne peut être effectués avec des cars en grands groupes, indiquent les agriculteurs locaux.


Une campagne de récolte différente à celle des années précédentes nous attend compte tenu des mesures sanitaires qui sont toujours en vigueur et qui demandent à observer attentivement de près le travail des cueilleurs dans les massifs, ainsi que des points de vente – souligne le maire de Kustendil Petar Paounov.

Nous avons de ce fait décidé de recourir à la police et à la gendarmerie afin que soit assurée la sécurité des massifs.Traditionnellement, à laide de dispositifs de vision nocturne les vergers sont surveillés également la nuit. La cueillette se fait entre 8h00 et 20h00, l’entrée dans les massifs après cette heure étant strictement interdite. En période de vendange l’entrée dans les vergers n’est autorisée qu’aux propriétaires, les transporteurs étant pour leur part obligés de justifier la nécessité de s’y rapprocher en présentant les récépissés respectifs.

En 2019 la quantité des cerises cueillies à Kustendil était de l’ordre de 9 mille tonnes, la récole de cette année pouvant dépasser les 10 mille tonnes.

Tout dépend cependant de la météo et de la quantité des cerises que nous réussirons à préserver. Nous prions Dieu qu’il n’y ait pas de grêle et d’orages et que la cueillette se passe bien. – ajoute le maire.


Les précipitations de ces derniers jours sont très utiles pour notre récolte mais j’espère qu’en début juin il ne pleuvra plus afin que les cerises restent intactes et la consommation soit bonne pour que les fruits puissent être consommés frais. Sinon, les qualités affirmées de notre production font en sorte qu’elle soit très recherchée aussi bien sur les marchés bulgares que sur les marchés internationaux. Il convient de souligner également qu’en ce moment les traiteurs bulgares devraient se sentir encouragés car s’ils achètent plus de 30% de la production bulgare de cerises par rapport à l’année dernière, ils percevront 25 euros supplémentaires pour chaque tonne. Aujourd’hui les traiteurs sont principalement orientés vers le marché intérieur, ce qui est bien pour nos producteurs. J’espère que cette année le marché bulgare sera bien alimenté en cerises de Kustendil et que nous en serons ensuite dignement récompensés.

Photos : BGNES

Tous les articles

Protocole sanitaire à l’aéroport de Sofia

La pandémie du Covid-19 continue d’avoir des effets sur les voyages aussi bien vers la Bulgarie que depuis notre pays vers d’autres destinations européennes et mondiales. Malgré les recommandations du ministère des Affaires étrangères..

Publié le 02/07/20 à 13:36

La fête du 1er matin de juillet rassemble les gens à l’esprit libre

Il y a dans le calendrier de nombreuses fêtes et rituels non-officiels qui possèdent leur propre sens et leurs propres symboles. A l’approche du 1 juillet dans l’esprit de nombreux de Bulgares ressuscite le tube musical mondial July Morning...

Publié le 01/07/20 à 09:45

Svetlozar Jelev : La vie au ralenti c’est savourer l’instant présent…

Après un marathon littéraire le week-end au cours duquel il a eu à lire 6 livres, Svetlozar Jelev se défoule sur Facebook. « Je suis en train de mettre en place un mouvement pour la lenteur – la lecture lente, l’alimentation lente, les boissons..

Publié le 28/06/20 à 08:00