Radio nationale bulgare © 2020 Tous droits réservés

Les voitures neuves, de plus en plus accessibles pour les Bulgares

Photo: shutterstock

Ces jours-ci l’agence d’information BGNES, relayant les données de la Police de la circulation et des concessionnaires de voitures a annoncé qu’observe actuellement un changement de l’attitude des Bulgares par rapport à l’achat d’une nouvelle voiture. Ces changements ne sont pas très rapides encore et du point de vue du rapport entre les voitures d’occasion et les voitures neuves par habitant,  la Bulgarie est à une des dernières places en Europe. L’année dernière quelque 43 368 voitures neuves et 226 657 voitures d’occasion ont été immatriculées en Bulgarie. 41% du parc automobile dans le pays a plus de 20 ans.

Toujours est-il qu'actuellement, les concessionnaires des voitures offrent des solutions beaucoup plus souples pour l’acquisition d’un nouveau véhicule. Les taux d’intérêts sur les voitures neuves sont bas et au moment de l’achat, on ne demande à verser que 10% du prix. On observe ces dernières années une montée du leasing opérationnel qui permet de louer à long terme la voiture et de ne payer que des versements mensuels égaux sans paiement initial. Il s’agit dans ce cas plutôt d’un service et non pas de crédit-bail au bout duquel le client ne devient pas propriétaire de l’automobile. Dans la plupart des cas, les clients de ce service ne deviennent pas propriétaires car ils profitent de la possibilité de remplacer la voiture. L’année dernière ce genre de transactions ont représenté 30% de toutes les ventes de voitures neuves.
Les importateurs sont toutefois catégoriques que l’avenir appartient aux voitures électriques. Les nouveaux modèles ont une autonomie allant jusqu’à 340 km, une distance qu’il est difficile de dépasser dans des conditions urbaines en un jour. Une nouvelle solution selon laquelle dans le cadre du leasing on pourra profiter durant 20 jours de voiture de remplacement qui n’est pas électrique afin que le client soit en mesure d’effectuer des voyages dans des endroits ne disposant pas de bornes de recharge des batteries de la voiture est à l’étude.

Les importateurs d’automobiles espèrent toutefois que l’Etat fera quelques pas également pour encourager l’acquisition de voitures neuves et écologiques. Il s’agit de primes et d'instruments de cofinancement tels qu’on les voit dans certains pays voisins. Ainsi par exemple, en Roumanie, on a introduit des vignettes écologiques et pour encourager ceux qui envisagent d’abandonner leur vieille voiture polluante on leur accorde un soutien d’environ 1 800 euros. Pour le moment, il n’existe pas en Bulgarie de telles primes et subsides mais les importateurs sont convaincus qu’il faut y penser.


Tous les articles

L’Etat part à la conquête des stations-services

D’ici un an, l’Etat construira et mettra en service 100 stations-service dans les grandes villes et sur les autoroutes du pays, a décidé le gouvernement. Jusque-là, le marché des carburants pour les voitures était entièrement contrôlé par..

Publié le 27/05/20 à 13:10

L'importation de travailleurs de l'étranger peut sauver l’agriculture bulgare

La crise provoquée par le coronavirus a dressé les exploitants agricoles face à des problèmes qui menacent leur existence. Ils ont beaucoup de peine à réorganiser le fonctionnement de leurs fermes et souffrent de pénurie de moyens financiers et..

Publié le 19/05/20 à 10:25

Toujours pas d'indicateurs clairs du ralentissement exact de l'économie bulgare

En pleine pandémie de Covid-19, les experts éconmiques et les analystes ont lancé l’avertissement que le monde est au seuil de la plus grave crise économique, qui rappelle à plus d'un titre la Grande dépression des années 30 du siècle passé. Selon..

Publié le 18/05/20 à 15:05