En temps de pandémie les livres sont livrés à domicile...

Photo: BGNES

L’homme a besoin non seulement de nourriture physique – ce dont se rendent parfaitement compte tous ceux qui se sont posés pour but de nous encourager, orienter et associer à des mondes inconnus.

Après la levée de l’état d’urgence les bibliothèques ont ouvert leurs portes. Mais bien avant que cette ouverture n’ait eu lieu, l’une d’elles – la bibliothèque de Véliko Tarnovo, pareillement à un samaritain frappant à la porte du pauvre pour lui offrir une soupe chaude, n’a pas oublié une seule seconde ses lecteurs « affamés » en leur livrant pendant ces tristes jours de solitude une portion de nourriture étant en mesure de réchauffer leur âme.

Cette expérience s’est avérée assez réussie – souligne la chargée de cours Kalina Ivanova, directrice de la Bibliothèque régionale « Petko Slaveykov » concernant l’idée de l’institution d’envoyer des livres à ses abonnés pendant la pandémie du Covid-19. – Nous voudrions nous mettre à contribution de nos lecteurs car il ne suffit pas de poster en ligne tout ce qu’ils auraient besoin de lire. Parfois les gens ont besoin de lire un livre qu’ils aiment et visiblement nous avons eu raison étant donné que les bouquins que nous leur fournissions n’étaient que du domaine des belles lettres.

Notre campagne de livraison de bouquins à domicile a eu lieu au cours de 8 vendredis – du 16 mars au 8 mai et en l’espace de ces semaines nous avons réussi à apporter 1100 volumes à 215 de nos lecteurs.

Depuis que les visites dans les bibliothèques sont autorisées, tous les jours se forment devant la porte de notre bibliothèque des queues de lecteurs enthousiasmés. En quatre jours seulement 555 de nos lecteurs ont loué des livres car ils sont restés visiblement fidèles à cette tradition de longue date d’avoir à l’égard de notre institution culturelle un comportement de respect et d’estime.

La Bibliothèque régionale de Véliko Tarnovo porte le nom de Petko Ratchov Slaveykov, écrivain de l’époque de la Renaissance et homme politique de la période d’après la Libération du joug ottoman seulement depuis le milieu du siècle dernier mais elle est fondée dès 1889 comme la troisième par son importance bibliothèque après celle de Sofia et de Plovdiv.

Un de ces directeurs émérites – Mosko Moskov, donne le coup d’envoi d’une campagne de bienfaisance destinée à la collecte de précieux manuscrits et de livres incunables qui avaient été montrés pour la première fois en 1940.

Font partie de la collection 1200 exemplaires dont le manuscrit du 14e siècle « Le Triode de carême orthodoxe » qui est un livre liturgique utilisé jusqu'à Pâques, le premier livre incunable en langue bulgare « L’Evangile » de Sophronii de Vratsa (1806), la première édition de « l’Abécédaire au poisson » de Petar Béron (1824), entre autres.

Outre l’enrichissement de ses fonds et la location de livres, notre bibliothèque exerce de nombreuses autres activités dont une campagne estivale d’encouragement de la lecture des enfants intitulée « Viens à la bibliothèque », une foire du livre « Espace du livre dédicacé » qui cette année se tiendra du 25 mai au 10 juillet en ligne par le biais d’entretiens à distance avec des écrivains, la création de catalogues électroniques, la mise en place de différents projets dont celui concernant l’identité sexuelle, ainsi que des lectures pour enfants et des collections de bibliothèque, tous dans le cadre du programme « L’Europe créative ».

Le principal accent du projet sur l’identité sexuelle est mis sur l’égalité des genres et l’absence de restrictions dans le choix de professions, de jeux, de comportement – raconte la chargée de cours Kalina Ivanova – Nous avons préparé à cette fin un catalogue et une bibliographie que nous avons mis en ligne. Je tiens à souligner qu’il ne faut pas chercher de conspiration dans ce que nous avons préparé bien que le mot « gender » soit mentionné à quelques reprises dans le projet en question, ce qui avait en effet provoqué l’indignation surtout de la guilde de bibliothèques qui aurait vu en nous le « diable ». Mais après avoir pris connaissance des activités que nous organisons, ainsi qu’après avoir constaté que tout ceci plaise beaucoup aux enfants, les « protestataires » ont suspendu leurs attaques

Outre ses activités littéraires, notre bibliothèque se transforme également en scène sur laquelle se jouent toutes sortes de spectacles, voire des assassinats. Une chose est cependant sûre et certaine – quel que soit le mysticisme, la mythologie et la fatalité qui l’entourent, la bibliothèque demeure un endroit dans les labyrinthes de laquelle pourra toujours être trouvé le livre qui changera à jamais le sort du lecteur.

Malheureusement la bibliothèque de Véliko Tarnovo souffre d’un sérieux déficit se rapportant à sa base matérielle et il est difficile à dire qu’il y ait des labyrinthes dans lesquels on pourrait se perdre, ajoute la directrice. – Mais il existe toutefois des endroits dans lesquels nous voyons tous les jours des gens s’enfoncer dans leurs lectures préférées.

Photos : BGNES, Facebook/Bibliothèque de Véliko Tarnovo et BNR-archives




Tous les articles

La fête du 1er matin de juillet rassemble les gens à l’esprit libre

Il y a dans le calendrier de nombreuses fêtes et rituels non-officiels qui possèdent leur propre sens et leurs propres symboles. A l’approche du 1 juillet dans l’esprit de nombreux de Bulgares ressuscite le tube musical mondial July Morning...

Publié le 01/07/20 à 09:45

Svetlozar Jelev : La vie au ralenti c’est savourer l’instant présent…

Après un marathon littéraire le week-end au cours duquel il a eu à lire 6 livres, Svetlozar Jelev se défoule sur Facebook. « Je suis en train de mettre en place un mouvement pour la lenteur – la lecture lente, l’alimentation lente, les boissons..

Publié le 28/06/20 à 08:00

Trois villes de Bulgarie en campagne : "Echange déchets en plastique contre un livre"

Les 27 et 28 juin, le nouveau round de la campagne „Livres vs déchets“ fera le bonheur des habitants de Bourgas, Varna et Véliko Tarnovo. Avis aux candidats de cette nouvelle opération écolo : rapporter des articles en plastique en bon état..

Publié le 27/06/20 à 05:15